Les forestiers réunis pour préparer l’avenir de la forêt aveyronnaise – OCCITANIE TRIBUNE

image

AVEYRON – Les forestiers réunis pour préparer l’avenir de la forêt aveyronnaise Fransylva Aveyron donne la parole aux experts

Le vendredi 12 octobre, Fransylva Aveyron, syndicat des propriétaires forestiers privés, organisait son assemblée générale. Accompagné de l’association France Douglas et du scientifique Marin Chaumet, ingénieur FCBA, en présence des autorités politiques et administratives locales, Arnaud Viala, député de l’Aveyron, et Patrick Bernie, sous-Préfet de Millau, le syndicat prend la parole sur le thème « Changement climatique et forêts ». En effet, le département de l’Aveyron est recouvert à 32 % par de la forêt, soit près de 280 000 ha, ce qui en fait l’un des plus boisés au niveau national. Or, la forêt aveyronnaise est pour 85% privée. Les propriétaires forestiers privés sont donc les premiers acteurs de la lutte contre le changement climatique et ses impacts sur la forêt.

Les propriétaires forestiers, premiers concernés

« Il faut faire des propriétaires forestiers des sylviculteurs éclairés, et les informer sur les possibilités de reboisement. Il ne faut pas avoir peur du changement dans la composition de leurs parcelles. C’est même le seul moyen de faire survivre la forêt aux changements climatiques de ces prochaines années. » explique Clotilde Ripoull, présidente de Fransylva Aveyron.

Les forestiers privés de l’Aveyron jouent un rôle incontournable dans la préservation des forêts. Le changement climatique est une préoccupation majeure du monde forestier. En effet, il faut parfois attendre plusieurs générations de forestiers pour voir un arbre arriver à maturité. Or, le temps est compté : face aux changements climatiques la forêt est de plus en plus vulnérable. Fransylva sensibilise les propriétaires et les différents acteurs de la forêt et du territoire aux problématiques liées à la gestion (et donc, in fine, à la survie) des essences d’arbres disséminées sur le territoire (résineux ou feuillus).

L’écologie portée par l’économie

L’entretien d’une forêt demande de lourds investissements financiers de la part du propriétaire, mais cette dépense peut s’équilibrer avec la vente de sa production. La filière forêt-bois aveyronnaise est alimentée par 1 million de m3 de bois** chaque année, dont 30 % issus d’arbres résineux. Fransylva Aveyron accompagne ses adhérents dans leur gestion forestière économique et responsable, en leur présentant des options de diversification de leurs essences avec celle du pin Douglas par exemple. L’atout de cette essence ? Elle est à la fois rentable, car elle représente potentiellement 30% du marché, et durable, car elle permet de stocker du CO2 tout au long de sa vie, de la pousse à l’utilisation dans la charpente des maisons en bois qu’elle permet de construire.

*Sources : http://www.mpbois.net/documents/24/chiffre_cle_2016_bd.pdf
** La région Occitanie représente 2,14 millions de m3 de bois récoltés et commercialisés (hors bois de feu) (2015)

A propos

Fransylva – Aveyron, dépendant de la Fédération nationale des Syndicats de forestiers privés, compte 250 adhérents, sur les 50 000 propriétaires forestiers du département. Il représente les sylviculteurs auprès de l’administration, des élus, de la filière forêt bois et des professionnels impliqués dans la filière forestière. Elle informe et défend les propriétaires forestiers sur les questions politiques, juridiques, environnementales et économiques. Elle leur donne ainsi les moyens de gérer leur forêt en acteurs économiques responsables avec sérénité et les incite à s’engager dans une gestion durable de leur forêt. Retrouvez-nous sur notre site internet et sur www.fransylva.fr

OCCITANIE TRIBUNE

Nous répondons généralement dans les 24 heures, excepté le week-end.

Merci de nous avoir contacté, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Nom

Entrer un Email valide

Le message ne peut être vide